Anatolie occidentale

Relier Istanbul à Ankara, passer de la magnificence d’une Constantinople millénaire aux vastes boulevards de la capitale moderne, en 450 kilomètres s’extraire du tumulte des cités pour gagner doucement les steppes désertées et brûlées de soleil.

Mer de Marmara, Alpes pontiques et leurs vertes vallées, couleurs ocre, blanche et dorée du Plateau anatolien : donner à voir dans le cadre d’un écran quelques fragments presque bruts de ces jours d’ascensions et de plaines, de hasards et de rencontres fabuleuses, impressions décousues, reliées ensemble au son de ces cuivres captés en déambulant à travers Istanbul.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s